Réseau fédératif

Maîtrisez vos charges de mécanisation !

L’Union des Cuma des Pays de la Loire et la Fdcuma 53 vous proposent des références issues de 87 diagnostics de mécanisation effectués sur des exploitations ligériennes.
La mécanisation représente en moyenne 64 721 € par exploitation, soit 428 €/ha. Pour 60% des exploitations concernées, des économies sont possibles. Nouveau : le tracteur représente un coût conséquent (près de 30% de votre mécanisation). Des références sont proposées sur l’évolution des prix d’achat des tracteurs en Cuma quelques chiffres sont également disponibles sur les exploitations en agriculture biologique. Analysez vos charges de mécanisation en un coup d’œil ! Pour vous aider, vous permettre de vous situer sur votre exploitation, il est proposé une grille...

Le service complet va se développer dans les prochaines années !

Lors de sa dernière AGO, la Cuma des Sources a élu une nouvelle équipe de jeunes pour gérer la structure. Deux femmes font leur entrée dans le Conseil d'Administration. Sur son territoire, le groupe a la chance d’avoir de nombreux éleveurs et une surface agricole conséquente.
La Cuma a beaucoup évolué ! Les membres du Bureau soulignent tout d’abord que la Cuma a fortement évolué au cours des 10 dernières années : « le projet est une valeur essentielle, les anciens responsables étaient à l’écoute des besoins des adhérents ». 2013 : un groupe désileuse est constitué. Il s’agit d’une réelle satisfaction pour les utilisateurs. Le travail est effectué avec l’appui d’un salarié, le tout pour 16 € les 1000 litres. 2014 : intercuma ensilage avec la Cuma de St Michel de Chavaignes. Il est acheté une ensileuse en commun. Des prestations de...

Révision coopérative

Nous vous rappelons que la révision coopérative est obligatoire (Loi Ess 2014) pour les cuma.
Rappel des seuils : Tous les 5 ans pour les cuma : Qui déroge à l’exclusivisme (travail avec non adhérent : TNA) Ou qui dépasse 2 des 3 seuils : Nombre d’adhérents > à 50 CA > 2.000.000 € ht Bilan > 1.000.000 € A chaque fois que la situation l’exige : 3 exercices déficitaires consécutifs Ou pertes supérieures à la ½ du capital social Ou revalorisation du capital social Ou création, restructuration Une note d’information va être envoyée en septembre aux présidents et trésoriers des cuma Ligériennes. philippe...

Un salarié dans notre cuma, non merci !

Autour de vous, des cuma recrutent. Et vous vous dites : c’est bien mais ce n’est pas pour nous, on est trop petit ou on n’a pas de moissonneuse, ni d’ensileuse. Pourtant, l’expérience des cuma ayant franchi le cap prouve que ce n’est pas une question de nombre de matériels, de chiffre d’affaires ou de nombre d’adhérents.
La taille des systèmes d’exploitations augmente, la main d’œuvre dite familiale se raréfie (retraités, aides familiaux…) et les agriculteurs aspirent, comme le reste de la société, à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Tous ces éléments conduisent à de la délégation, en plus ou moins grande quantité, répartie de façon parfois inégale dans l’année. Le salariat partagé en cuma prend alors tout son sens. La délégation de missions à la cuma permet, au-delà du gain de temps, une intervention au bon moment. La surcharge de travail entraîne souvent du décalage dans la...

Travaux règlementés, qui est responsable ?

Certains travaux comme la pulvérisation, l’épandage, le taillage des haies … sont soumis à des normes règlementaires strictes. Par exemple, en termes de dosage, de respect des distances ou de jours ouvrables.
Quand on utilise du matériel de cuma pour réaliser ses travaux, qui est responsable du respect de la règlementation ? La cuma qui met à disposition son matériel ? L’adhérent qui demande le service ? Pour déterminer la responsabilité, il faut bien identifier la situation dans laquelle on se trouve. C’est-à-dire, quel est le service rendu par la cuma. Plus précisément : En cas de service complet (mise à disposition du matériel et d’un salarié), la responsabilité revient à la cuma. En tant qu’employeur, elle est responsable du planning de travail de son salarié et des travaux qu’il exécute...

Accéder en quelques clics au plus grand parc matériel de France

Pour développer les relations entre les cuma, le réseau National des cuma, en s’appuyant sur l’expérience des cuma de l’Ouest, a développé l’application web Mycuma Link, pour qui ? Pour faire quoi ? Voici quelques explications.
Mycuma Link peut être consulté par tous les agriculteurs, en cuma ou non.  Le visiteur de base (sans code de connexion) aura accès à une carte de France ou il pourra localiser les cuma sur tout l’hexagone, les trier par types d’équipements et éventuellement contacter par mail les présidents. Pour ceux qui disposent d’un mot de passe (les présidents de cuma ont normalement tous reçu un mail pour le créer, si ce n’est pas fait, qu’ils n’hésitent pas à contacter leur fédération de proximité - Les adhérents de cuma sont également invités à prendre contact auprès de leur président s’ils...

Une démarche originale...

Les jeunes agriculteurs de la cuma des Bosquets (Pruillé le Chétif) ont suivi une formation de 2 jours sur les charges de mécanisation et sur le volet travail.
Entre les 2 jours, les jeunes ont accepté de prendre les rênes de la cuma. L’avis est unanime, il s’agit d’une belle cuma. Pour autant ils s’interrogent sur « le cadeau » : quoi faire de cette cuma ? Pour quelles activités ? Autant dire que la formation tombait à pic ! Elle aura permis de tisser des liens entre les membres et remis la cuma au centre des stratégies de mécanisation. Certains jeunes ont un réel besoin de la cuma, pour d’autres l’investissement individuel peut s’envisager. Autant de questions qui interrogent la cuma sur ses valeurs et sur son...

Mouvements de personnel - AGC 49

Pauline MARY vient d’arriver au sein de l’équipe comptable AGC49, pour être en appui sur la saisie des dossiers, gérer les éditions des documents et la gestion de tableaux de bord. Elle interviendra comme secrétaire-comptable dans des cuma du département.
Des départs pour d’autres horizons : Valérie FROGER et Clément ALLARD. Bonne continuation à eux dans leurs vies professionnelles. Un recrutement est en cours afin de remplacer Clément. Nous recherchons activement un(e) comptable, n’hésitez pas à en parler autour de vous. maria.dile@cuma.fr 02.41.96.77.10

Conseiller machinisme 44

Samuel NICOLAS intègre l’équipe de l’Union des cuma en remplacement de Maël GIRAUDEAU sur l’animation et le conseil machinisme.
Agé de 38 ans, il a travaillé au sein du bureau d’étude du constructeur Kuhn Blanchard durant 6 années et a poursuivi sa carrière par des missions commerciales chez Case IH Jarny et chez IVECO poids lourds. marc.aurejac@cuma.fr 02.40.16.39.50

Transitions agricoles : les cuma en mode GIEE ?

Changement climatique, baisse des phyto, changements alimentaires, production d’énergie, développement des circuits courts, renouvellement des générations… autant de questions et d’enjeux que l’agriculture doit relever. Les groupes cuma ont de sérieux atouts pour se positionner.
Au-delà du partage du matériel, ce sont des groupes d’hommes et de femmes qui se connaissent et se font confiance. Réfléchir ensemble, expérimenter, prendre des risques sont des pratiques courantes. Ces atouts leur permettent de dépasser le cadre du partage du matériel pour évoluer et accueillir des réflexions nécessaires aux futures transitions agricoles. Alors, pourquoi ne pas imaginer que toutes les cuma puissent se mettre en mode GIEE ? Certaines l’ont déjà fait avec succès. A l’Union des cuma, c’est notre métier d’accompagner des réflexions collectives, n’hésitez pas à nous...

Pages

S'abonner à Réseau fédératif