Union des cuma des Pays de la Loire

Succès pour l’AG de la section 72

Depuis plusieurs années, l’Assemblée Générale de la section connaît un bon succès. Cette année, plus de 50 Cuma étaient représentées (un record !). Dans une ambiance très positive, ce fut l’occasion de rappeler l’importance du mouvement dans le secteur de St Vincent du Lorouer.
Le changement c’est … maintenant ! Les Cuma Sarthoises évoluent fortement avec l’arrivée de nouvelles générations. Certains groupes se rapprochent sur des activités ensilage (ex : Cuma Castellorienne et Bercé), d’autres investissent dans des matériels innovants (ex Joué en Charnie, Cormes...).  Enfin, comme les Cuma viticoles, la question de l’emploi et du travail offre de nouvelles perspectives. Catherine Chazé du Cabinet Aviso précise : pour les Cuma qui vivent des changements,...

Ateliers techniques

Dans le cadre de notre partenariat et à la demande du CIVAM 49, deux ateliers techniques se sont déroulés en novembre sur l’implantation des prairies de longue durée.
Lors de ces rencontres, les différents points abordés étaient centrés sur : • Le choix des espèces • Les périodes d’implantation • Le coût des différentes techniques d’implantation • Avec un focus sur l’implantation sous couverts. Les participants  ont échangé sur leurs pratiques et les itinéraires d’implantation.  La durée de vie d’une prairie varie de 5 à 6 ans.  Le cout d’implantation d’une prairie  de longue dur...

La gestion des impayés

Le 3 décembre 2015, de nombreux responsables de cuma du Maine-et-Loire (représentant environ une cinquantaine de Cuma) sont venus assister à la réunion des trésoriers, très intéressés par le thème de cette année : la gestion des impayés.
En introduction, les trois scénettes jouées par deux salariées de l’équipe (dans les rôles  d’un Président et d’un trésorier de Cuma face à une situation d’impayés) ont mis en avant les rôles et missions de chacun des acteurs. Elles ont aussi donné  le « tempo » de cette réunion, en ajoutant une note humoristique. Les différentes phases de l’impayé ont été abordées avec les points suivants : • Prévenir l...

Les viticulteurs Sarthois abordent la notion du travail sur leur exploitation !

Il n’est pas une réunion de Cuma qui n’aborde la question du travail que ce soit dans le cadre collectif, ou tout simplement à travers le témoignage des adhérents. Certains se disent débordés, saturés par l’administratif, avoir une rémunération trop faible par rapport à leur engagement… D’autres voudraient déléguer plus, ont une vision différentes de leur métier, souhaitent privilégier la vie familiale, récupérer les enfants à l’école parce que la conjointe travaille à l’extérieur. Enfin, certains pragmatiques vous préciseront que leur travail est tout simplement lié aux conditions climatiques…
De nouveaux besoins des adhérents Dans ce contexte, et pour aider les animateurs de  Fédération de Cuma à mieux appréhender la question du travail, une expérimentation est en cours avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire. Sophie Chauvat travaille à l’Institut de l’Elevage, elle est experte sur le sujet. Elle est intervenue récemment dans 2 Cuma viticoles de la Sarthe. Depuis plusieurs décennies, la vingtaine de viticulteurs est engagée dans un processus d’amé...

En Sarthe, la Cuma des Sources de Montaillé privilégie l’efficacité !

Après avoir noué un partenariat avec la Cuma de St Michel de Chavaignes pour l’ensilage (1307 ha ensilés en 2015 avec l’ensileuse NH 8 rangs), la Cuma des Sources confirme ses orientations : proposer à ses adhérents des chantiers efficaces à coûts maîtrisés !
Pour la récolte de l’herbe, depuis plus de 15 ans, la cuma des Sources proposait une prestation de fauche composé d’un tracteur de 150 ch + faucheuse de 3.20 m et salarié. Comme le précise son Président Alain Gaschet : «  il nous fallait évoluer. La récolte de l’herbe connaît un regain d’activité. Nous fauchions près de 300 ha avec une seule machine. Un groupe desileuse automotrice s’est mis en place. La ration pour les animaux évolue. Elle comprend moins de maïs et...

Programme des formations 2017 - Responsables de cuma et exploitants agricoles

Nouveau catalogue 2017 : Cette année encore, l’Union des cuma répond présent pour vous proposer encore plus de formations.
Nous mettons l’accent sur une nouvelle formation axée sur la communication au sens large du terme : comment faire passer le bon message auprès de ses équipes et des adhérents de la Cuma ? Pour que la relation soit claire, franche et saine, une bonne maîtrise des techniques de communication est essentielle. 2016 ne nous aura pas épargné en évènements. Des marchés volatiles et une météo défavorable ont fragilisé nos exploitations. Certaines échéances financi...

Les jumelles sont arrivées

La Cuma Loire Beconnais a investi dans deux ensileuses JD 8200I.
Cette activité rassemble plusieurs groupes d’ensilage issus de 3 Cuma d’un même secteur (St Georges/Loire, St Augustin  et St Germain des Prés). 41 exploitations composent ce nouveau groupe pour 1 500 ha engagés dont 750 ha de maïs. La conduite est assurée par 2 salariés. Les 2 ensileuses d’une puissance de 430 ch sont équipées d’un Kemper  8 rangs et de 4 RM. Une nouveauté pour les adhérents, le capteur de matière sèche, situé dans la goulotte, permet d’...

Un Bureau Modulaire comme Siège social de Cuma

Créée en 1982, la Cuma du Longuéen a investi cette année dans un module de bureau, situé chez le Président Jean Charles Maillard, à Monneret à Jumelles (49).
Ce local va servir de lieu d’échanges pour les réunions de Bureau et de conseils, et de rencontre avec  les adhérents et les fournisseurs de la cuma. Le rassemblement et le classement des documents administratifs de la Cuma vont aussi être facilités. Le raccordement électrique est fait sur le compteur du président. Le bureau modulaire bénéficie également du WIFI du président. Le conseil d’administration a inauguré le 4 juillet 2015,  cet investissement de 12 500€ (mobilier compris),...

Du rouge dans les vignes

Lors des dernières vendanges, la société ERO déjà reconnue en Allemagne, et souhaitant se faire connaître sur le marché des machines à vendanger françaises, a réalisé une démonstration dans le Maine et Loire.
La présentation a eu lieu à la Cuma des Trois Monts à Trémont dans le sud du département, chez un adhérent d’une des cinq machines à vendanger de la Cuma. La machine à vendanger Ero a pu évoluer aux côtés de la machine Pellenc de la Cuma. Deux nuances majeures pour la machine allemande ERO : la cabine centrale et le déversement latéral de la vendange. Cette comparaison a permis de constater que le débit de chantier et la qualité de la récolte est tout à fait...

Pages

S'abonner à Union des cuma des Pays de la Loire